Paroles de spectateur #11 Hassan Boulalam Tasserie

 Hassan Boulalam Tasserie – Vigeois – 55 ans – Fonctionnaire


Pouvez-vous me raconter un souvenir avec théâtre, un spectacle par exemple, qui vous aurait marqué :
Pour moi le souvenir de théâtre c’était à la télévision lorsque j’étais adolescent. C’était « Au théâtre ce soir », j’adorai cette émission-là, et je regrette fort que l’on ne passe plus théâtre à la télé, ou très peu et à des horaires très tardives ; c’est pour ça que je viens au théâtre, directement ici.

Et ici vous venez depuis longtemps ?
Non, c’est la première année que je m’abonne. Avant, de temps en temps j’allais à Brive, et là, comme je suis inscrit à l’atelier danse, j’en ai profité pour prendre un abonnement.

Il y a un spectacle à Brive ou à Tulle qui vous aurait marqué ?
Oui, c’était L’Amante anglaise avec Suzanne Flon, à Brive. J’ai beaucoup adoré cette pièce-là, je suis même allée la voir dans sa loge pour aller lui dire combien je l’adorai. Elle est formidable cette femme-là, je trouve qu’elle était rayonnante ; c’était un bon souvenir. Et sinon à la télé, je crois que la pièce qui m’a marqué le plus c’était Célimène et le cardinal, ça je m’en rappellerais toujours parce que c’est des proses, et là c’était vraiment classique. C’était avec Ludmila Mikaël, bon on ne la voit plus cette comédienne, et c’était extraordinaire.

Comment aimeriez-vous que le théâtre devienne, comment aimeriez-vous qu’il évolue ?
Je n’ai pas d’idées précises mais des pièces classiques, comme du Marivaux.

Qu’est-ce que le théâtre de Tulle représente pour vous, ce lieu, son usage, etc. ?
Ça me fait m’évader, le noir, la lumière sur les comédiens, là je voyage, je m’évade, je me vide la tête. J’aime bien le verbe, les mots.

C’est drôle, car vous avez l’air d’aimer le théâtre et pourtant vous vous êtes inscrit à l’atelier danse des Sept Collines. Oui, c’était aussi pour faire une activité, et je n’avais jamais fait de danse avant. Donc c’est la découverte de la danse, de la danse contemporaine, l’improvisation. Et ça me plait, surtout avec Gisèle Gréau. Elle est bien, elle nous guide bien et nous laisse nous exprimer. C’est une nouvelle expérience pour moi, c’est pareil, quand j’arrive là pour deux heures (le soir du spectacle de Bérénice suite et fin), c’est une récréation, ça me fait beaucoup de bien.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s